LE PSOAS, CE FAMEUX PSOAS!

Selon certaines recherches, le muscle le psoas est le muscle « noyau » du corps humain. Fixé à la colonne vertébrale, il s’insère dans le pelvis et s’attache au fémur. Il sert de pont entre le tronc et les jambes. Il est le seul muscle qui relie tronc et jambes ce qui nous permet de pouvoir « swigner » notre jambe lorsqu’on marche.

 

Ses fonctions sont multiples. Il affecte l’équilibre, l’intégrité musculaire, la flexibilité, la force, l’amplitude de mouvement, la mobilité des articulations et le fonctionnement des organes. Sa relation avec le diaphragme joue aussi un rôle important sur la respiration. Comprendre la complexité du psoas ainsi que ses fonctions multidisciplinaires nous aide à pratiquer certains sports, en autre le yoga, en gardant l’intégrité des postures tout en prévenant les blessures.

 

Lorsqu’on apprend à relâcher le psoas, on redonne de l’énergie à notre noyau intérieur, parce que oui le psoas est aussi relié à notre bien-être émotionnel.

Selon Liz Koch, notre mode de vie moderne, remplie de stress et de rapidité, amène beaucoup de rigidité au niveau du psoas. Ce muscle nous permet d’être dans le feu de l’action et lorsqu’on est stressé nous contractons le psoas encore plus et celui-ci se rapetisse tranquillement. Le tout peut mener à plusieurs problèmes tels que : des problèmes de bas de dos, des douleurs au niveau sacro-iliaque, des problèmes de nerf sciatique, des problèmes vertébraux, des problèmes de hanches, des douleurs dans les genoux, des douleurs menstruelles et des problèmes de digestion. Un psoas trop rigide, ne cause pas que des problèmes structurels, il restreint aussi les organes, met de la pression sur les nerfs et interagit avec la fluidité du mouvement du diaphragme. Ce muscle est également intimement relié à vos réactions émotionnelles. Donc lorsqu’il est constamment contracté, votre corps reçoit comme signal que vous êtes en constant danger, ce qui n’aide pas du tout à l’équilibre émotionnel.

 

La première étape pour avoir un psoas en santé, c’est d’éliminer les tensions non nécessaires. Et tout ça commence par être alerte au message que ce muscle vous lance. Être simplement à l’écoute de votre corps.

Ayant moi-même eu des problèmes de dos et de genoux dus à un psoas trop rigide, je vous conseille d’étudier les différentes façons de réduire les tensions de ce muscle si important et influent. Pour ma part, prendre le temps de l’étirer et d’écouter mon corps, m’a permis de me défaire complètement de mes problèmes de genoux.

Donc, ça pourrait peut-être valoir la peine, que la prochaine fois que vous pratiquer, d’écouter et porter attention à ce que votre psoas bio-intelligent a à vous dire!

Leave a Reply

Your email address will not be published.